Arrêter de fumer et poids corporel

Je souhaite arrêter de fumer. Dois-je m’attendre à prendre du poids?

On constate chez les fumeurs une légère surconsommation énergétique de 200 kcal par jour en moyenne. Cela correspond par exemple à un demi-litre de boisson rafraîchissante ou à une bonne poignée de cacahuètes. La fumée diminue par ailleurs l’effet de l’insuline et diminue l’appétit.

Celui qui arrête de fumer doit généralement lutter contre une prise de poids. Plusieurs raisons à cela. Chez les ex-fumeurs, on n’observe pas seulement une diminution des besoins énergétiques mais également une augmentation de l’appétit qui, auparavant, était fréquemment masqué par une cigarette. Il faut ajouter à cela que la sensibilité à l’insuline augmente à nouveau et que le stockage des graisses est favorisé. Certaines personnes compensent le temps pendant lequel elles fumaient auparavant avec l’alimentation ce qui peut représenter une cause supplémentaire de la prise de poids.

Le fumeur qui souhaite arrêter de fumer devrait s’y préparer soigneusement. On ne saurait trop lui recommander d’optimiser au préalable son comportement alimentaire et son activité physique, éventuellement avec l’aide d’un(e) diététicien(ne) diplômé(e). Une activité physique régulière peut avoir une incidence positive sur l’évolution du poids après l’arrêt du tabagisme. Une alimentation équilibrée incluant une grande quantité de légumes, de fruits, de produits complets et peu d’aliments riches en graisse et en sucre devrait déjà faire partie des habitudes au moment de la dernière cigarette. Ainsi la prise de poids peut être prévenue au mieux.

Janvier 2017

Médicament - maigrir

J’ai trouvé en vente libre en pharmacie un médicament qui empêche l’absorption des graisses. Est-ce une solution efficace pour maigrir?

Ce type de médicament n’offre pas une solution durable pour la gestion du poids. Prendre une pilule avant chaque repas ne modifie pas les habitudes de vie qui ont conduit à prendre du poids. Alors que pour maigrir et surtout maintenir son poids ensuite, il est indispensable de modifier son comportement à long terme, pour augmenter son activité physique et/ou diminuer son apport énergétique. Bien sûr, ce type de médicament empêche l’absorption d’une petite partie des calories des repas avec lesquels vous le prenez (pour autant que le repas contienne des graisses). Et dans ce sens il peut aider un peu la perte de poids. Mais sans changement de votre alimentation et de votre mode de vie, les kilos perdus seront aussitôt repris dès que vous arrêtez de prendre le médicament. La même réflexion est valable pour les médicaments, en vente libre également, qui réduisent l’absorption des glucides.

Mai 2015